ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

vendredi 10 avril


Mise à jour
mardi 7 avril


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Recherche > Thème 2 : Dynamiques de relaxation de molécules excitées > Photodynamique dans le domaine du VUV de molécules d’intérêt astrophysique

Photodynamique dans le domaine du VUV de molécules d’intérêt astrophysique

La relaxation des états électroniques très excités de petites molécules est étudiée expérimentalement en se consacrant en particulier aux processus de dissociation consécutifs à l’excitation par un photon VUV. En effet, la fragmentation jour un rôle majeur dans plusieurs objets astrophysiques (atmosphères planétaires, comètes, enveloppes circumstellaires d’étoiles géantes rouges,…) car elle produit des espèces radicalaires très réactives qui sont ensuite impliquées dans des réseaux de réactions chimiques complexes à l’oeuvre dans la chimie du carbone ou de l’azote de ces milieux. Le groupe maîtrise plusieurs techniques de détection différentes pour obtenir des informations sur la nature des produits de photodissociation ainsi que sur leur état d’énergie interne. Un effort particulier est fait afin de mesurer de façon absolue des rapports de branchement de photodissociation pour différentes voies de fragmentation, afin d’améliorer les modèles photochimiques de ces milieux astrophysiques. Une retombée très intéressante de cette activité de recherche est la mesure de sections efficaces absolues de photoionisation pour un certain nombre de petits radicaux, car ce sont des données indispensables pour pouvoir extraire des données quantitatives à partir d’un spectres de masse.