ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

dimanche 15 décembre


Mise à jour
lundi 9 décembre


Accueil > Équipes scientifiques > Biophysique, biophotonique > Super-resolution microscopy and time-resolved imaging > Microscopies au delà de la limite de diffraction > STED

STED

par Leveque-Fort Sandrine - 20 août 2014

Stimulated emission depletion microscopy -STED

La microscopie STED (Stimulated Emission Depletion), permet en désexcitant sélectivement les fluorophores à la périphérie du point focal (cf. fig), de réduire considérablement la zone émettant de la fluorescence, et ainsi de bénéficier d’une résolution d’une dizaine de nanomètres. Cette technique mise au point par l’équipe de Stefan Hell n’est pour l instant que peu développée, car potentiellement lourde à mettre en œuvre. En collaboration avec le groupe ELSA de l’institut d’optique et le CPBM, nous avons mis au point, un système offrant l’accordabilité dans le visible pour l’excitation et le faisceau STED, associée à une détection dynamique (FLIM/FCS). Basé sur un laser à continuum générant les 2 faisceaux, STED et excitateur, de cadence variable autour de quelques MHz, ce dispositif permet d’obtenir une résolution de 40 nm avec une approche technologique simplifiée.
Notre dispositif réalisé dans le cadre de la thèse de Siddharth Sivankutty permet actuellement d’atteindre une résolution latérale d’environ 40 nm, comme illustrée sur des images de nanosphères fluorescentes et le profil associé ( cf fig). Les expériences sur le marquage du réseau d’actine permettent de mettre en évidence que le gain en résolution est conservé en milieu cellulaire