ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

mardi 12 novembre


Mise à jour
jeudi 7 novembre


Accueil > Équipes scientifiques > Biophysique, biophotonique > Super-resolution microscopy and time-resolved imaging > Microscopies au delà de la limite de diffraction > Microscopie DONALD > Microscopie DONALD

Microscopie DONALD

par Leveque-Fort Sandrine - 3 septembre 2014 (modifié le 20 août 2015)

Direct Optical Nanoscopy with Axially Localized Detection - DONALD

Le principal problème en SMLM est la précision de localisation axiale qui est typiquement plutot entre 20 et 50 nm, et qui ne donne qu’un positionnement relatif des fluorophores. Grâce au couplage du microscope SMLM avec un module de détection donnant accès à l’émission supercritique (SAF), la position du fluorophore peut etre obtenue de façon absolue par rapport à la lamelle de verre supportant la cellule. La microscopie DONALD (Direct Optical Nanoscopy with Axially Localized Detection) permet ainsi d’atteindre une résolution isotrope sous les 20 nm.
Cette technique vient de faire l’objet d’une publication dans Nature Photonics http://www.nature.com/nphoton/journ.... Un résumé vidéo est également disponible ( https://youtu.be/Wf8iHYww9lY) ou (https://vimeo.com/135072198).

Un exemple d’image super-resolue en 3D est présenté ci-dessous. L’actine de la cellule est marquée avec de l Alexa 647, sur la partie gauche représentant l’image limitée par la diffraction le sous-réseau n ’est pas discernable contrairement à l’image super-résolue (partie droite de l’image)

Ce travail est réalisé en collaboration avec l’Institut Langevin-ESPCI PArisTech (équipe E. Fort) et le Centre de photonique biomédicale de Paris Sud (G. Dupuis, S.Lécart). Il a reçu le soutien de l ANR et du DIM NanoK.