ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

dimanche 23 février


Mise à jour
mercredi 19 février


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Recherche > Thème 1 : Spectroscopie de molécules neutres, radicalaires et ioniques pour l’astrophysique > Spectroscopie dans des cavités de haute finesse

Spectroscopie dans des cavités de haute finesse

Le but d’une partie de l’équipe est d’obtenir des informations spectroscopiques inédites concernant des molécules saturées neutres, des radicaux ou des ions moléculaires d’intérêt astrophysique produits soit au sien de plasmas générés par une décharge radiofréquence à 13.56 MHz ou une décharge électrique, soit par photolyse laser.
La technique absolue et très sensible d’absorption par mesure du temps de déclin dans une cavité (CRDS) est utilisée dans ce but et permet d’obtenir une résolution spectrale d’environ 0.2 cm-1 (correspondant à la résolution typique de nos lasers pulsés nanosecondes).
Les données spectroscopiques suivantes peuvent ainsi être mesurées : la position des bandes d’absorption, la section efficace absolue d’absorption, la force d’oscillateur des transitions, les constantes rotationnelles, les efficacités de production radicalaire, les intensités des rapports isotopiques. Elles concernent aussi bien des bandes d’absorption d’harmoniques vibrationnelles très faibles dans le proche IR ou dans le visible, que des transitions interdites ou des transitions électroniques permises et plus intenses situées dans le visible ou le proche UV.

Récemment, un nouveau montage couplant 2 cavités et une technique de détection hétérodyne a été développé afin de pouvoir faire de la spectroscopie d’absorption avec une bien meilleure résolution spectrale (en théorie jusqu’à 10-5 cm-1 , i.e. 300 kHz) que celle obtenue avec nos sources laser conventionnelles (lasers pulsés nanosecondes).