ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

jeudi 27 février


Mise à jour
mercredi 26 février


Accueil > Vulgarisation > Ressources > Anatomopathologie

Anatomopathologie

Article de L. Barnéoud publié dans le n°1055 de la revue Science et Vie (août 2005)

Fluorescence comparée de cellules saines et tumorales Détecter le cancer de la vessie très tôt et sans biopsie, des chercheurs du laboratoire de photophysique moléculaire de l’Université Paris-Sud et des médecins de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre y sont parvenus grâce à l’imagerie de fluorescence.

Le principe ? Soumettre les cellules de l’urine à un rayon laser. Car certaines molécules absorbent la lumière et émettent une fluorescence différente selon que les cellules irradiées sont saines ou cancéreuses. Chez les premières, la fluorescence est répartie à l’intérieur, tandis qu’elle se localise à l’extérieur de la membrane cellulaire pour les cellules malades. Sachant que certaines cellules présentent ce même phénomène lorsqu’elles sont infectées ou dans une phase d’activité, les chercheurs ont ajouté l’analyse du spectre et de la durée de vie de flurorescence émise par les cellules.