ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

vendredi 28 février


Mise à jour
jeudi 27 février


Accueil > Équipes scientifiques > Biophysique, biophotonique > Imagerie de fluorescence multimodale pour des applications dans le domaine biomédical et celui de l’environnement > Imagerie de fluorescence multimodale pour des applications dans le domaine biomédical et celui de l’environnement

Imagerie de fluorescence multimodale pour des applications dans le domaine biomédical et celui de l’environnement

par Leveque-Fort Sandrine - 15 novembre 2010 (modifié le 17 décembre 2010)

Les acteurs de l’ISMO et de LUMAT

Karine Steenkeste (M. C.)
Marie-Pierre Fontaine-Aupart (D.R.)
Sandrine Lécart (IR

Notre expérience dans l’étude de la réactivité des macro-systèmes biologiques en solution, nous a permis de développer un champ d’applications de ces concepts et techniques pour des études ex vivo. Les travaux originaux récemment accomplis ou mis en perspective à court terme, s’appuient sur la réalisation et l’utilisation de dispositifs expérimentaux en permanente évolution afin de toujours accroître leur sensibilité, leur sélectivité et leur résolution spatio-temporelle.
Il s’agit d’appareils commerciaux ou développés au laboratoire d’imagerie de la dynamique de fluorescence multimodale (FLIM, FRET, time lapse, FRAP, FCS), l’une des méthodes les plus performantes pour l’imagerie cellulaire et tissulaire.
Au moyen de ces diverses techniques implantées au centre de photonique biomédical (CPBM), il est possible de localiser, mesurer et quantifier ex vivo, à l’échelle microscopique et nanoscopique, les dynamiques et interactions entre molécules d’intérêt biologique (protéines, acides nucléiques, ions, médicaments, micro-organismes, etc…). La mise en œuvre de ces nouveaux outils s’est révélée très féconde pour des études novatrices dans les domaines du biomédical et de l’environnement.

  • L’imagerie de la dynamique de fluorescence pour le diagnostic médical (lire la suite)
  • La spectroscopie corrélative pour l’étude des propriétés physico-chimiques de microorganismes adhérant à des surfaces : applications médicale et environnementale. (lire la suite)

Ces travaux permettent de mettre en synergie les compétences des physico-chimistes de l’ISMO avec celles

  • des médecins des CHU du Kremlin Bicêtre, de Nancy, de Nantes, de la Pitié Salpetrière, de l’institut Gustave Roussy,
  • des microbiologistes de l’unité MICALIS de l’INRA, du laboratoire de Chimie Physique et Microbiologie pour l’Environnement (LCPME) de Nancy,
  • des chimistes de l’ICMMO de l’Université Paris Sud, du laboratoire Réactions et Génie des Procédés (LRGP) de Nancy,

Dans la même rubrique :