ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

samedi 7 décembre


Mise à jour
mercredi 4 décembre


Accueil > À la une > Disparition de Pierre Jaeglé

Disparition de Pierre Jaeglé

par Martrenchard-Barra Séverine - 28 novembre

Nous avons appris avec grande tristesse le décès de Pierre Jaeglé, survenu le jeudi 7 novembre à l’âge de 88 ans.
Directeur de Recherche de Classe Exceptionnelle et Médaille d’Argent CNRS, Pierre Jaeglé a fondé puis dirigé le Laboratoire de Spectroscopie Atomique et Ionique (LSAI), devenu le LIXAM en 1999, une des unités de recherche fondatrices de l’actuel laboratoire ISMO de la faculté des Sciences d’Orsay à l’Université Paris-Sud.

Dès ses travaux de thèse, réalisés au début des années 1960 au Laboratoire de Chimie-Physique sous la direction d’Yvette Cauchois, Pierre Jaeglé a notablement contribué à l’essor de l’utilisation du rayonnement XUV, d’énergie comprise typiquement entre 10 et 1000 eV. Ses premiers travaux ont porté sur le développement de l’instrumentation spécifique à ce domaine, quasiment inexistante à l’époque. Il a ensuite œuvré au développement des sources, d’abord auprès des premières lignes synchrotron de ce qui allait devenir plus tard le laboratoire LURE, puis auprès des premiers lasers de puissance installés à l’Ecole Polytechnique à la fin des années 1970.
Pierre Jaeglé est aussi internationalement reconnu comme l’un des pionniers de la découverte des lasers XUV générés dans des plasmas chauds créés par des lasers de puissance, dont il a perçu le potentiel scientifique dès le début des années 1970. Il a joué un rôle majeur dans l’émergence de ces sources, des premières démonstrations vers des plateformes ouvertes aux utilisateurs, notamment l’installation LASERIX de l’Université Paris-Sud dont il a été l’inspirateur au début des années 2000. Plus largement Pierre Jaeglé a joué un rôle éminent dans le développement de la communauté des développeurs et utilisateurs de sources XUV cohérentes et ultra-intenses, aussi bien en France qu’en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon. Les avancées scientifiques dans ce domaine continuent d’être présentées et discutées tous les deux ans lors de la Conférence Internationale Lasers X (ICXRL), qu’il a initiée en 1986.
L’accès de la communauté scientifique au domaine du rayonnement XUV a ouvert des champs d’applications extrêmement riches et variés, parmi lesquels on peut citer la science attoseconde ou la nanolithographie. Pierre Jaeglé, qui en est l’un des pionniers, a publié un livre de référence sur l’état de l’art de ce domaine, « Coherent Sources of XUV Radiation » (Springer 2006).
Physicien passionné, chercheur à la créativité et au dynamisme exceptionnels, Pierre Jaeglé était aussi une personnalité engagée dans la société.

Nous exprimons nos sincères condoléances à sa femme Rachel et à sa famille.

Annie Klisnick, responsable équipe DIRAM, ISMO
David Ros, Directeur de LASERIX, Université Paris-Sud
au nom de ses anciens collègues et collaborateurs