ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Search

Sunday 5 April


Site update
Monday 30 March


Home > Research Teams > Structure and Dynamics of Isolated Complex and Photoexcited Systems > MOlecules in MAtrices > Porphyrines et phtalocyanines en solide cryogénique > En étudiant l’émission visible de la base libre…

En étudiant l’émission visible de la base libre…

by Chin Wutharath - 23 October 2018 (modifié le 24 October 2018)

En étudiant l’émission visible de la base libre de Tétrazaporphine, nous avons observé une augmentation inattendue de l’intensité de l’émission des bandes située autour 666 nm après excitation de la transition S1←S0. Cette augmentation de l’intensité dépend de la concentration de (H2TAP), de l’environnement et de l’intensité du laser d’excitation. Elle est accompagnée en même temps d’un rétrécissement de la largeur de la bande d’émission et d’une diminution de la durée de vie de la fluorescence. On est en présence d’une émission Stimulée due à l’inversion de population entre l’état excité S1 et un niveau vibrationnel de l’état fondamental de la molécule situé à 1540 cm-1. Les Molécules tétrapyrroliques sont connues pour être des colorants efficaces mais c’est la première fois qu’on observe cette émission Stimulée en matrice de gaz rare. Cette émission stimulée peut être utilisée comme sonde pour identifier les différents sites de piégeage des Phtalocyanines dans chaque matrice cryogénique.
Nous voulons caractériser les conditions sous lesquelles apparaissent ces émissions stimulées: l’influence des structures chimiques des molécules‚ de leurs propriétés spectrales et photochimiques, les conditions d’isolation, l’influence de la température. Ces études sont également dédiées à la compréhension des mécanismes principaux responsables de l’émission stimulée, afin d’analyser les possibilités de réalisation de microlasers dans des matériaux en couches minces dopés par des molécules tétrapyrolliques. Les molécules étudiées ont été synthétisées en Biélorussie.

Membres impliqués : Claudine Crépin-Gilbert, Niloufar Shafizadeh

collaborations

  • John G. McCaffrey (NUI Maynooth, Irlande)
  • Serguei Arabei (Université agraire et technique de l’état Belarus Minsk, Biélorussie)
  • Jean-Pierre Galaup (Laboratoire Aimé Cotton, UPSud Orsay, France)