ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Search

Thursday 4 June


Site update
Wednesday 3 June


Home > News > Décès de Frédéric Pascal

Décès de Frédéric Pascal

Au nom de l’ensemble des membres du laboratoire, deux collègues ont souhaité rendre hommage à Frédéric, témoignant de l’attachement que nous lui portions tous.

Frédéric Pascal vient de nous quitter ce 5 janvier 2017 emporté par la maladie à 57 ans.

Après l’obtention d’un Brevet d’Etudes Professionnelles (1978) et un Brevet de Technicien (1980) en horticulture, Frédéric, originaire d’Yvetot (Haute-Normandie), a occupé plusieurs emplois en entreprises privées entre 1982 et 2001, dont une dizaine d’années avec des responsabilités d’encadrement en tant que responsable de services d’espaces verts à l’Ecole Polytechnique de Palaiseau entre autres.

Il a intégré en mai 2001 sur un poste d’Adjoint Technique le Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires (LCAM), l’un des laboratoires fondateurs de l’ISMO en 2010.

Frédéric travaillait au service Infrastructure Maintenance : tri, distribution, réception de colis, de courriers, préparation des salles à usage commun, gestion de stocks divers et interventions de dépannage sur certaines installations techniques des salles d’expérience, principalement au bâtiment 351 puis, après la création de l’ISMO, dans l’ensemble des bâtiments. Il entretenait de très bons rapports avec l’ensemble des personnels, nos interlocuteurs extérieurs et les services de l’Université.

Les membres du laboratoire pouvaient apprécier son sens du service et ses qualités humaines. Frédéric avait son travail à cœur, prenant souvent les initiatives appropriées pour apporter son aide au bon fonctionnement du laboratoire. Il souhaitait fortement s’impliquer pour la suite dans la gestion du nouveau bâtiment de l’ISMO.

Vincent Heckenauer,
Responsable du service Infrastructure et Maintenance

************

Nous avons d’abord appris à connaître Frédéric au début des années 2000 au Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires.

Au cours de ces dix ans, chacun a pu apprécier ses compétences, son efficacité et sa gentillesse. Frédéric était d’un naturel discret mais il savait très bien intervenir au niveau du Directeur lorsqu’un problème nécessitait une décision de la direction. C’est aussi à ces occasions que nous avons pu apprécier la qualité de ses diagnostiques bien argumentés et la pertinence des solutions qu’il proposait. Sa discrétion n’était pas de la timidité. Frédéric participait volontiers aux discussions dans les lieux de vie, autour du café ou de la photocopieuse et chacun a pu apprécier l’étendue de ses connaissances sur une grande diversité de sujets. Frédéric était aussi quelqu’un d’attentionné qui se souvenait très bien de tous les détails personnels échangés avec chacun, et qui savait glisser un mot gentil lorsque l’occasion se présentait.

Nous avons tous constaté que Frédéric a su tirer parti de la fusion du Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires au sein de l’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay pour donner un nouvel élan à son travail. Frédéric fait partie des gens qui savent s’épanouir dans un service, mettant ses connaissances au service des autres. Il savait participer à son organisation et à la formation des jeunes, tout en acceptant les contraintes. Frédéric s’était beaucoup impliqué dans les discussions autour du nouveau bâtiment de l’Institut et du prochain déménagement.

Nous sommes fiers d’avoir pu travailler avec Frédéric et nous tenons d’autant plus à nous associer à la peine de sa famille.

Philippe Roncin,
Directeur adjoint de l’ISMO