ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

mercredi 24 avril


Mise à jour
vendredi 19 avril


Accueil > Séminaires > Année 2016 > Séminaire d’Hamid OUGHADDOU (22 novembre 2016)

Séminaire d’Hamid OUGHADDOU (22 novembre 2016)

Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay

par Martrenchard-Barra Séverine - 7 octobre 2016 (modifié le 26 octobre 2016)

Matériaux 2D autres que le graphène : Silicène et Phosphorène

Peu après la découverte du graphène et la confirmation de ses propriétés exceptionnelles, de nombreux théoriciens se sont intéressés au silicène, l’équivalent du graphène pour le silicium. Les dépôts de silicium sur des surfaces d’argent cristallines montrent une structure de silicium bidimensionnelle sous forme de nids d’abeilles comme celle du graphène. Peu après cette découverte plus d’une vingtaine de groupes à travers le monde ont commencé à travailler sur le silicène confirmant cette nouvelle structure cristallographique de silicium. C’est ainsi que la croissance du silicène sur d’autres substrats (Ir, ZrB2 et Au) a été rapportée. Cependant la question de sa structure électronique reste ouverte.

Le phosphorène fait partie des derniers nés de la famille des matériaux 2D. Ce cristal lamellaire possède une grande mobilité de charges et une bande interdite non nulle ajustable en fonction du nombre de monocouches. Les monocouches (phosphorène) et les formes bi et multi-couches (phosphanes) sont encore obtenues par exfoliation du phosphore noir, selon la méthode utilisée pour obtenir du graphène à partir du graphite, en profitant de sa structure en feuillets. Ce n’est que très récemment que le phosphorène a été épitaxié pour la première fois sur une surface d’Au(111).

Lors de ce séminaire, je présenterai l’activité des matériaux 2D développée dans le groupe « Nanoscience Moléculaires » avec les perspectives envisagées.

Séminaire d’Hamid OUGHADDOU - 95.4 ko

22 nov 2016