ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

samedi 24 août


Mise à jour
lundi 19 août


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Recherche > Thème 3 : Grains et solides en astrophysique > Caractérisation de la poussière interstellaire carbonée et cycle de vie

Caractérisation de la poussière interstellaire carbonée et cycle de vie

Le milieu interstellaire (MIS) est peuplé par des formes variées de solides carbonés : des hydrocarbures polyaromatiques, des carbones (hydrogénés) amorphes, des (nano-) diamants.

Les bandes aromatiques infrarouges (AIBs), observées dans le MIS, tracent les matériaux polyaromatiques donnant lieu à des bandes d’émission caractéristiques dans l’infrarouge moyen. Encore non attribuées à un porteur clairement identifié, ces bandes font l’objet d’une intense activité expérimentale dans notre groupe avec des expériences dédiées à la production d’analogues (montage Nanograins) avec des distributions de taille pertinentes et permettant de réaliser des caractérisations spectrales.
Les carbones amorphes hydrogénés (HAC ou a-C:H) constituent une autre composante importante de la poussière interstellaire que nous étudions expérimentalement (montages Sical, Insolite). Ces solides ont été détectés en absorption grâce au sources infrarouges du centre galactique. Depuis, un grand nombre d’observations ont confirmé leur présence partout dans le MIS diffus.

La composition de ces solides interstellaires et leurs interactions sont liées aux paramètres environnementaux (abondance élémentaire, densité, nature du réactif, radiations, température, échelles de temps) et résultent des conditions physico-chimiques extrêmes régnant dans le MIS. Nous explorons et simulons leurs interactions avec les rayons cosmiques à l’aide de grands accélérateurs (GANIL, GSI, TANDEM) et avec des photons VUV (sources lasers ou continues) afin de définir leurs propriétés spectroscopiques fondamentales et leur devenir selon les conditions astrophysiques. Ces études permettent de fournir des données pour les modèles astrophysiques.