ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

dimanche 26 mai


Mise à jour
mardi 21 mai


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Recherche > Thème 4 : Photophysique moléculaire pour des applications en environnement et aux énergies renouvelables > Carbone-suie dans la troposphère terrestre

Carbone-suie dans la troposphère terrestre

La présence de suites et de carbone-suies dans l’atmosphère est due aux sources naturelles d’émission comme les feux de forêt, mais aussi à l’activité humaine. Ces composés ont un impact important sur la santé humaine car ils peuvent transporter des molécules toxiques, comme les Hydrocarbures Polycycliques Aromatiques (HAP), ou ils peuvent induire des réactions à leur surface qui sont dangereuses pour la santé. Ils contribuent de plus très efficacement au réchauffement climatique global. Pourtant, ces composés sont encore mal caractérisés malgré leur importance et bien que les carbone-suies puissent potentiellement faire de bons traceurs pour les nanoparticules toxiques.

Améliorer la connaissance des sources d’émission des polluants et des particules en général dans l’atmosphère (et des suies en particulier) est clairement un des défis à relever pour améliorer la qualité de l’air et réduire l’émission de gaz et de particules à effet de serre. Nous avons entamé un projet, intitulé Rawdar, basé sur l’exploitation de la signature Raman de suie et de carbone-suie en phase aérosol. Ces recherches permettent également d’étudier les détails de la naissance et de la croissance des suies directement dans un réacteur à combustion dans un but plus fondamental.