ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

vendredi 19 octobre


Mise à jour
jeudi 18 octobre


Accueil > Production Scientifique > Thèses soutenues > Année 2012 > Soutenance de thèse de Héla Friha (18 décembre 2012)

Soutenance de thèse de Héla Friha (18 décembre 2012)

Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay, Université Paris Sud ,Orsay

Spectroscopie des transitions électroniques des cations hydrocarbures aromatiques polycycliques et de leurs agrégat

L’objectif de cette thèse est d’obtenir des spectres électroniques de cations hydrocarbures aromatiques polycycliques (PAH) et de leurs agrégats froids en phase gazeuse. Il s’inscrit dans le contexte astrophysique du milieu interstellaire en particulier sur la question du lien éventuel entre les PAHs interstellaires et les Bandes Diffuses Interstellaires (DIBs).

La méthode expérimentale utilisée repose sur la photodissociation des complexes de Van der Waals PAHm+-Arn (atomes d’argon « spectateurs »). Les cations étudiés sont le monomère naphtalène (Np+) et son dérivé méthylé (2-MeNp+), ainsi que les dimères homogènes associés. Dans ce dernier cas nous avons obtenu les spectres de la transition de « résonnance de charge » et de la première transition permise vers les états localement excités.

En complément les structures et les spectres infrarouge des états neutres et cations des dérivés déshydrogénés du naphtalène ont été étudiés par la méthode DFT.

Voir la thèse

Soutenance de thèse de Héla Friha - 303.9 ko