ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

mercredi 12 décembre


Mise à jour
samedi 8 décembre


Accueil > Production Scientifique > Thèses soutenues > Année 2012 > Soutenance de thèse Samia Daddi Oubekka (30 janvier 2012)

Soutenance de thèse Samia Daddi Oubekka (30 janvier 2012)

ISMO

par Secretariat - 13 janvier 2012 (modifié le 24 juillet 2013)

Dynamique réactionnelle d’antibiotiques au sein des biofilms de Staphylococcus aureus
Apport de la microscopie de fluorescence multimodale

Les bactéries forment des communautés spatiales adhérentes à des surfaces, appelées biofilms. Ces organisations bactériennes sont omniprésentes dans les milieux naturel, industriel et médical et peuvent porter atteinte à notre santé lorsqu’elles hébergent des agents pathogènes, parmi lesquels le médiatique Staphylococcus aureus sur lequel a porté l’ensemble de ce travail de thèse. Cette bactérie est l’une des principales causes d’infections chroniques, mais également d’infections nosocomiales, impliquant le plus souvent des biofilms. Il est aujourd’hui reconnu qu’une telle biostructure est un véritable bouclier à l’action des antimicrobiens et à celle du système immunitaire.

L’hétérogénéité chimique et biologique de la structure tridimensionnelle des biofilms pourrait être à l’origine des phénomènes de tolérance et de chronicité d’infections. C’est à cette problématique que se rattache ce travail de thèse concernant l’action de la vancomycine sur des biofilms de S. aureus.

L’originalité de notre approche a été d’étudier la diffusion-réaction de la vancomycine in situ dans l’épaisseur des biofilms en utilisant des outils avancés de microscopie de fluorescence (Time-Lapse, FLIM, FRAP et FCS). Nous avons ainsi évalué sa biodisponibilité dans la matrice d’exopolymères, ainsi que l’impact de la physiologie spécifique des bactéries incluses en biofilms sur l’activité de cet antibiotique, utilisé seul ou en association avec la rifampicine. Cette approche multidisciplinaire a permis une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans la singulière tolérance de ces biostructures à l’action des antibiotiques, et de souligner l’urgence de développer des approches préventives telles que le diagnostic précoce des infections impliquant des biofilms.

Voir la thèse

Affiche S.Daddi Oubekka - 109.9 ko