ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

jeudi 23 mai


Mise à jour
mardi 21 mai


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Recherche > Thème 3 : Grains et solides en astrophysique > Formation et caractérisation des poussières interplanétaires

Formation et caractérisation des poussières interplanétaires

par Boye-Peronne Séverine - 29 octobre 2018 (modifié le 7 novembre 2018)

Il existe plusieurs approches spectroscopiques pour étudier les liens possibles entre les phases jeunes observées dans les disques protoplanétaires naissant et la matière primitive de notre système solaire : observation des objets éloignés (associée à une modélisation adéquate du transfert radiatif) ; collecte et analyse en laboratoire de matériaux extraterrestres potentiellement très primitifs résultant du processus de formation du système solaire.

Des simulations de la phase solide du milieu interstellaire et de la nébuleuse proto-solaire et de leur évolution peuvent être réalisées en laboratoire. Celles-ci, à travers différentes méthodes d’analyse (spectroscopie UV/Vis/IR, Raman, spectrométrie de masse, microscopie électronique, composition élémentaire, GCMS), permettent de mettre en évidence les interactions complexes entre les processus physiques et chimiques dans le milieu interstellaire diffus, pendant la phase de nébuleuse solaire primitive et les processus agissant sur la matière libérée par les corps parents contemporains. Des protocoles de mesures expérimentales sont en cours d’élaboration pour réaliser des séquences de mesures multitechniques (microspectroscopie infrarouge, Raman, EDX, nano-SIMS) pour la caractérisation de véritables micrométéorites antarctiques (collaboration avec le CSNSM/Concordia collection), pour la caractérisation de poussières interplanétaires et de nouveaux développements à très petite échelle spatiale sont à l’étude (ex. AFMIR).