ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

samedi 25 novembre


Mise à jour
vendredi 24 novembre


Accueil > Séminaires > Année 2017 > Séminaire de Thierry Darmanin (18 sept 2017)

Séminaire de Thierry Darmanin (18 sept 2017)

NICE Lab, Université de Nice Sophia Antipolis, IMREDD

par Martrenchard-Barra Séverine - 13 septembre (modifié le 14 septembre)

Surfaces superhydrophobes et superoléophobes par électropolymérisation

La demande en matériaux aux propriétés superhydrophobes et
superoléophobes est extrêmement forte pour de nombreuses applications
potentielles par exemple dans le textile, les revêtements antibactériens
ou anticorrosifs, les membranes de séparation huile/eau ou encore dans
les instruments optiques et en microfluidique. Bien que l’obtention de
surfaces superhydrophobes nécessite souvent à la fois l’utilisation de
matériaux hautement hydrophobes (fluorés par exemple) et la présence de
structuration de surface, l’obtention de surfaces superoléophobes est
très difficile à cause de la très faible tension de surface des huiles
qui augmente leur tendance à s’étaler sur tous types de substrats.
Ainsi, le contrôle à la fois des structurations de surfaces telles que
des nanofibres ou nanotubes et de l’énergie de surface du matériau peut
induire une très forte augmentation des propriétés hydrophobes et
oléophobes.

Notre groupe de recherche est leader mondial d’une des techniques
d’élaboration de ce type de surface par électropolymérisation. Cette
technique permet un contrôle facile et rapide de la morphologie de
surface et ainsi des propriétés de mouillabilité. De nombreux
substituants hydrophobes peuvent également facilement être introduits.
Ici, je vais vous présentez nos récents travaux réalisés dans ce
domaine.

Séminaire de T. Darmanin - 111.7 ko

18 sept 2017