ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

jeudi 16 août


Mise à jour
vendredi 3 août


Accueil > Équipes scientifiques > Structure et dynamique des systèmes complexes isolés > Molécules Agrégats Neutres Ionisés ou Protonés (MANIP) > Offres de stages, thèses et post-docs > Contrôle de la photofragmentation dans les molécules d’intérêt biologique

Stage niveau M1 Physico-Chimie Moléculaire ou M2 OMP

Contrôle de la photofragmentation dans les molécules d’intérêt biologique

Niveau Master M1/M2

par Soorkia Satchin - 27 octobre 2017 (modifié le 30 octobre 2017)

L’étude des mécanismes de photofragmentation de molécules d’intérêt biologique est une nouvelle voie de recherches au plan national et international. Ces études ont émergé récemment grâce au couplage des techniques issues de la spectroscopie laser et de la spectrométrie de masse. En particulier, la photofragmentation UV permet de sonder les propriétés électroniques de peptides ou acides nucléiques et ouvre des perspectives nouvelles pour la compréhension des mécanismes fondamentaux qui interviennent dans la physico chimie des molécules du vivant.

Nous avons mis au point un nouveau dispositif expérimental financé par une ANR couplant une source d’ions de type Electrospray à un piège à ion (type trappe de Paul) refroidi à 10K. Les ions refroidis par collision à l’intérieur de la trappe sont excités par un laser UV-Vis accordable et les fragments ioniques sont détectés par spectrométrie de masse à temps de vol. C’est la seule expérience de ce type qui existe en Ile de France. Une grande palette de techniques permettra à l’étudiant de s’initier à la recherche expérimentale dans les domaines de :

• la spectrométrie de masse : source d’ions de type electrospray, piège quadrupolaire refroidi à 10 K, spectrométrie de masse à temps de vol.
• la spectroscopie laser : un ensemble unique sur le campus d’Orsay de lasers impulsionnels couvrant toute la gamme de longueur d’onde de l’IR à l’UV pour les études spectroscopiques résolues en énergie. L’accès à deux lasers UV/vis pour les études de dynamiques moléculaires résolues en temps à l’échelle de la picoseconde.

Ce montage expérimental unique est totalement opérationnel et permet d’obtenir rapidement des résultats originaux de tous premiers plans. L’un des thèmes de recherche actuel de l’équipe d’accueil concerne les mécanismes de transfert de charge (électron, proton) dans les peptides chargés qui sont impliqués dans leur photo réactivité. L’équipe possède de plus une bonne expertise dans les calculs de chimie quantique qui sont utilisés pour interpréter les résultats expérimentaux.

voir articles :

- S. Soorkia et al., J. Phys. Chem. Letters. vol. 5, pp 4349-4355 (2015)
- M. Broquier et al., Phys. Chem. Chem. Phys. vol. 17 pp 25854-25862 (2015)
- G. Féraud et al., J. Phys. Chem. A. vol. 119 pp 5914-5924 (2014)

Seront donc acquis au cours du stage une bonne connaissance des techniques de spectroscopie laser et de spectrométrie de masse ainsi que de logiciels de calculs de chimie quantique. Ce stage pourra être suivi par une thèse.

Contacts : Satchin Soorkia ou Michel Broquier ou Gilles Grégoire

Voir en ligne : Molécules Agrégats Neutres Ionisés ou Protonés (MANIP)