ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




Rechercher

mercredi 19 décembre


Mise à jour
mardi 18 décembre


Accueil > Séminaires > Année 2014 > Séminaire de Christian VELOT (26 juin 2014)

Séminaire de Christian VELOT (26 juin 2014)

Laboratoire VEAC - Bât. 360 Université Paris-Sud, Orsay

Les OGM sous toutes leurs facettes

Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) font beaucoup parler d’eux depuis qu’ils ont été introduits dans le domaine agroalimentaire. Mais les OGM ont multiples domaines d’application, et donc multiples facettes. Ainsi ne faut-il pas tout mélanger.

En recherche fondamentale ou en médecine, ils constituent des outils pour étudier les mécanismes moléculaires du vivant ou produire des protéines d’intérêt pharmaceutique. Dans le premier cas, l’OGM est une “éprouvette biologique”, dans le second, c’est une usine à médicaments. Dans le domaine agroalimentaire, en revanche, la situation est totalement différente. D’abord, il s’agit d’OGM utilisés non plus en espaces confinés, mais destinés à être disséminés en plein air et à finir dans les assiettes. Ensuite, dans l’agroalimentaire, l’OGM n’est pas utilisé comme un outil mais comme un organisme à part entière, ce qui implique la nécessité de maîtriser parfaitement l’impact des modifications génétiques, non seulement sur l’organisme lui-même, mais également sur ses interactions avec l’environnement. Le manque de contrôle de ces paramètres, l’absence de confinement, ainsi que la carence et l’opacité d’évaluation dont ils font l’objet engendrent des risques incontrôlables tant sur le plan sanitaire qu’écologique.

Les OGM agroalimentaires répondent-ils à une utilité ou une urgence sociale qui puisse justifier que l’on prenne de tels risques pour l’environnement, les cultures en place et les consommateurs ?

Affiche de C. VELOT - 272.3 ko